Ahmed EL FEHDI immobilier

Une transition planétaire d’urbanisation bien amorcée | Ahmed El Fehdi

Selon les spécialistes, l’année 2008 est souvent considérée comme étant un tournant dans l’histoire de l’urbanisation mondiale. En effet, au début du XXème siècle, une personne sur dix habitait en ville. En 2008, le nombre est devenu beaucoup plus important ; une personne sur deux habite actuellement en ville, avec une population atteignant les 3,3 milliards de Dirhams.

Les prévisions pour l’année 2050 :

Les perspectives pour l’année 2050 restent d’autant plus optimistes que des parties s’inquiètent de l’essor que connaîtra la population urbaine mondiale d’ici là. A titre indicatif, les statistiques prévoient un accroissement de la population de près de 200.000 habitants par jour, d’où une population urbaine estimée à quelques 6,4 milliards sur 9,2 milliards d’individus, ce qui avoisine un pourcentage de 70% des habitants à l’échelle planétaire.

Par ailleurs, ce chiffre titanesque donnant une idée sur les ordres de grandeur de la chose suscite des inquiétudes et des interrogations sur le devenu de l’humanité en général et de l’espace urbain particulièrement en termes de conditions de vie, d’accessibilité des ressources naturelles et énergétiques,…

Une zone urbaine :

La notion de zone urbaine peut être appréhendée différemment d’un pays à un autre. Plus précisément, les caractéristiques qui distinguent un espace urbain d’un espace rural varient selon les pays. D’où relève l’impossibilité d’attribuer une définition uniforme qui serait applicable à l’échelle mondialeou encore régionale.

Au Maroc, sont considérés comme espaces urbains, en plus des zones déterminées administrativement et par défaut en tant que telle, toute localité ayant satisfait des critères  quantitatifs, à savoir le seuil minimum d’habitants et des critères qualitatifs, comme l’existence d’une population active non agricole dépassant les 50% de la population,  l’utilisation d’un réseau d’électricité, de l’assainissement et de l’eau potable,…

H&A_Ahmed EL FEHDILes investissements en immobilier poursuivent la cadence des statistiques démographiques qui prévoient un rythme de croissance assez soutenu pour les années à venir. M. Ahmed EL FEHDI, un investisseur immobilier marocain, compte répondre aux besoins accrus en logement, en portant la production de logement de son entreprise au double . Signalons que M. Ahmed EL FEHDI est conscient du problème de la répartition spatiale déséquilibrée de la population urbaine à travers les villes et offre des logements dans plusieurs villes du Royaume.